SigQuébec

Processus de mise à jour de données sécurisées

Vous avez peut-être remarqué que l’interface d’ArcGIS Online a encore été modifiée un brin? C’est qu’il y a eu une mise à jour dans la nuit du 8 au 9 juillet 2015. Cliquez ici pour connaître les nouvelles fonctionnalités. J’en profite donc pour vous démontrer un nouveau processus qui permet de diffuser des données non modifiables, tout en permettant à un groupe d’individus (on présume de votre organisation) d’avoir accès en modification au dit jeu de données.

Dans le but de conserver les choses concises, je prends en considération que vous avez déjà un Feature Layer de publié dont les fonctionnalités d’ajout, modification et retrait sont désactivés. Je ne parlerai pas non plus du volet de diffusion sur site externe. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à communiquer avec moi.

Le tout débute donc  avec votre compte administrateur. Vous créez un nouveau groupe avec la fonctionnalité « Les membres peuvent mettre à jour tous les éléments de ce groupe » activée, puis vous invitez des utilisateurs dans celui-ci.

Les éléments qui seront ajoutés à ce groupe seront ainsi configurables par l’ensemble des membres. Il sera donc possible d’activer l’édition sur les Feature Layers, ajouter une couche à une webmap,  modifier les Balises, etc.

Le bout qui devient donc intéressant pour ce billet se trouve dans la fiche d’un Feature Layer qui est partagé dans ce groupe. Qu’il soit configuré pour l’édition ou non, nous avons maintenant accès à une option supplémentaire du bouton ‘OUVRIR’, soit ‘Ajouter la couche à la nouvelle carte avec la mise à jour activée’.  En choisissant cette option, vous avez la possibilité d’effectuer des modifications sur un service sur lequel la mise à jour de données est désactivée.

Plusieurs gens devraient se réjouir de ce processus en commençant par les villes qui offrent l’accès à une application d’info-travaux l’été et info-neige l’hiver. Il n’est pas rare dans ce cas que des gens des travaux publics effectuent les modifications aux données diffusées sur leur site, comme cet exemple à la Ville de Granby.

Eric

Écrit par Éric Lacourisère
Dernière mise à jour: 9 Novembre 2017 - 9:19pm

ArcMap et les types de fichiers

Bonjour, si vous avez de la difficulté à reconnaitre les extensions des fichiers que peut utiliser le logiciel ArcMap, voici une liste qui peut vous être utile.

Icone

Extension

Description

.mxd

Fichier « projet » de ArcMap. Contient la carte, les liens vers les classes d’entités, les informations concernant l’affichage et autres éléments du projet.

.mxt

Fichier de modèle de carte. Pour plus d’information.

.lyr

Fichier de couche. Contient les informations d’affichage de la couche (symbologie, étiquettes et autres), lien vers la classe d’entité. Pour plus d’information.

.shp

Fichier Shapefile (fichier de formes). Contient des données vectorielles simples (point, ligne, polygone). Ne peut pas être utilisé sans (au minimum) les fichiers qui lui sont rattachés. Soit .shx, .dbf, .prj. Pour plus d’information.

 

.prj

Fichier contenant la référence spatiale de l’objet  qui lui est rattaché. Pour plus d’information.

 

.shx

Fichier dans lequel est stocké l'index de la géométrie des entités (lié au .shp). Pour plus d’information.

 

.dbf

Fichier de table dBASE dans laquelle sont stockées les informations attributaires des entités(lié au .shp). Pour plus d’information.

 

.xml

Fichier contenant les métadonnées pour ArcGIS, stocke des informations sur les données géographiques. Pour plus d’information.

 

.sbn et .sbx

Fichiers dans lesquels est stocké l'index spatial des entités(lié au .shp). Pour plus d’information.

 

.fbn et .fbx

Fichiers dans lesquels est stocké l'index spatial des entités correspondant aux fichiers de forme en lecture seule(lié au .shp). Pour plus d’information.

 

.ain et .aih

Fichiers dans lesquels est stocké l'index attributaire des champs actifs d'une table(lié au .shp). Pour plus d’information.

 

.cpg

Fichier facultatif qui peut être utilisé pour spécifier la page de code permettant d'identifier le jeu de caractères à utiliser(lié au .shp). Pour plus d’information.

.mdb

Une géodatabase de données Microsoft Access qui peut stocker des informations spatiales et non spatiales. Pour plus d’informations.

.gdb

Une géodatabase fichier est un ensemble de fichiers dans un dossier sur le disque qui peut stocker des données spatiales et non spatiales. Pour plus d’information.

.asc, .txt et .csv

Fichier texte contenant des informations délimitées par des caractères. Comme des espaces, virgules, points-virgules et autres. Pour plus d’information.

 

.gpx

Fichier texte d’échange de données provenant de GPS. Pour plus d’information.

 

.kml

Fichier texte basé sur XML. Créé initialement pour afficher les entités dans des navigateurs planétaires tridimensionnels tels que Google Earth. Pour plus d’information.

.xls

Fichier Microsoft Excel pouvant être lu par ArcGIS.

 

.style

Fichier contenant les styles de symbologies utilisés dans ArcMap. Pour plus d’information.

.mpk

Paquetage de carte. Fichier compressé contenant un projet d’ArcMap ainsi que les données référencées. Pour plus d’information.

.lpk

Paquetage de couche. Fichier compressé contenant les propriétés de la couche et ses données référencées. Pour plus d’information.

.gpk

Paquetage de géotraitement. Fichier compressé contenant un ou plusieurs outils ainsi que leurs données référencées. Pour plus d’information.

.tpk

Paquetage de tuiles. Fichier compressé contenant un ensemble de tuiles fait à partir d’une carte. Pour plus d’information.

 

.geodatabase

Fichier basé sur le format SQLite. Permets de consulter les données en mode déconnecté via ArcGIS Runtime. Pour plus d’information.

.sd

Fichier de définition de service. Il contient des informations sur les propriétés, les fonctionnalités et le type de service que vous voulez publier sur ArcGIS for server.  Pour plus d’information.

.tbx

Fichier de boite à outils. Contient des modèles, scripts et programmes accessibles via ArcGIS. Pour plus d’information.

.pyt

Boîtes à outils Python. Boîtes à outils de géotraitement créées intégralement dans Python. Pour plus d’information.

Voici le document en PDF.

Martin

Écrit par Martin Couture
Dernière mise à jour: 11 Avril 2016 - 12:52pm

PDF vers GeoTIFF

Hé oui, pourquoi pas… importer un fichier PDF dans ArcGIS sous un format TIFF géoréférencé. Pour ce faire, il vous faut un fichier PDF (contenant des informations géographiques ayant une référence spatiale) et ArcGIS 10.3 de base.

Comment :

La procédure est assez simple. Dans ArcToolbox, sous la boite à outils de conversion, jeux d’outils « De PDF », il y a l’outil « PDF vers TIFF ».

Voici l’interface de l’outil.

Les 2 premiers arguments sont obligatoires (point vert). Soit le fichier PDF à convertir (1) et le fichier TIFF à créer(2). Voici les explications des différents paramètres optionnels.

3- Permets de mettre le mot de passe du document PDF si celui-ci est protégé. ArcGIS ouvrira le document en utilisant le mot de passe.

4- Permets de spécifier quel page du fichier PDF à utiliser pour la conversion. Ne permets pas d’entrer plusieurs pages à la fois.

5- Lorsqu’il y a plusieurs cartes sur la même page, un menu déroulant s’affiche.

6- Il faudra choisir une des cartes à convertir. Permets de convertir que la carte ou la page en entier. Dans le cas où il y a une légende associée à la carte, il serait préférable de conserver tout ce que contient la page.

7- La résolution de l’image en sortie en dpi (points par pouce).

8- Mode de couleur de sortie (selon le format de compression choisi).

9- Le format de compression du fichier TIFF à créer (LZW, JPEG, DEFLATE, PACK BITS ou aucune).

10- Ajout ou non d’information GeoTIFF. Autrement dit, de transférer ou non la référence spatiale de la carte en format PDF au fichier GeoTIFF. Par défaut, l’option est cochée.

 

Voici le résultat

Martin

Écrit par Martin Couture
Dernière mise à jour: 23 Janvier 2015 - 2:53pm

Pages

S'abonner à SigQuébec
Vous avez du contenu à publier sur SigQuébec?

Communiquez avec le Webmestre.