Limitation d’utilisation d’une géodatabase par fichiers

Avec la version 10.3 d’ArcGIS, il est possible d’associer un droit d’utilisation (une licence) à une géodatabase par fichiers. Vous pourrez ainsi garder le contrôle de vos données pour une période déterminée.

À prendre en considération

  • Ce comportement de la géodatabase par fichiers n’est pas compatible avec les versions 10.0 et plus anciennes.
  • Une géodatabase portée sous licence ne peut être retournée dans le format original (géodatabase par fichiers).
  • Vous ne pouvez pas porter sous licence une partie de la géodatabase. La notion de licence s’applique à la géodatabase en entier.
  • S’applique à n’importe quel niveau d’ArcGIS (basique, standard ou avancé).

Les outils

Ils  se trouvent dans les outils de gestion de données sous géodatabase par fichiers.

Comment

  • Créer une géodatabase par fichier
  • Créer un fichier de définition de licence (.licdef) via l’outil de génération de fichier de licence de géodatabase par fichier ( Generate Licensed File Geodatabase).
    • Indiquer la géodatabase à sécuriser.
    • Indiquer le nom et l’endroit de la  géodatabase sécuriser qui sera créée.
    • Définir l’emplacement du fichier de définition (.licdef).

  • Créer un fichier de licence(.sdlic) via l’outil de génération de licence pour la géodatabase par fichiers (Generate File Geodatabase License)
    • Indiquer le fichier .licdef.
    • Indiquer l’emplacement et le nom du fichier de licence (.sdlic).
    • Permettre (ou non) l’export des données de la géodatabase sécurisée.
    • Inscrire (ou non) une date d’expiration de l’utilisation de la géodatabase.

Fonctionnement

Si vous tentez d’afficher une classe d’entités (de la géodatabase protégée) dans ArcMap, vous aurez un message d’erreur indiquant que vous n’avez pas accès à la donnée.

Il faut maintenant enregistrer le fichier de licence dans ArcGIS via l’administrateur d’ArcGIS. ( ceci implique que l’on doit fermer ArcMap). Il faut ouvrir le dossier de licences de données (Data licenses) et d’y ajouter le fichier .sdlic.

 

Il ne reste qu’à fermer l’administrateur et d’ouvrir ArcMap pour accéder aux données de la géodatabase sécurisée.

À partir de maintenant, tous ceux qui voudront accéder aux données de la géodatabase devrons avoir le fichier .sdlic ainsi que la géodatabase. Ils devront aussi enregistrer le fichier de licence (.sdlic) via l’administrateur d'ArcGIS.

Voilà

Martin

*Il se peut que les noms des outils français indiqués soient légèrement différents de ceux qui sont dans ArcGIS 10.3. J’ai fait une traduction libre des termes anglais.

 

Vous avez du contenu à publier sur SigQuébec?

Communiquez avec le Webmestre.